spéciale kasdédi à Démonz :



Temps d'interruption...


>> parce que nos nuits (blanches) sont plus belles que nos jours...